dimanche 22 décembre 2013

Défendons François Hollande

La magie de Noel est extraordinaire. Je vais prendre la défense de François Hollande aujourd’hui…

C’est l’affaire du weekend. François Hollande a lancé une vanne sur l’Algérie. Plus ou moins drôle la vanne, mais ce n’est pas la question. Et ça y est, la machine est lancée : les affligeantes accusations de racisme fusent ici et là (surtout là sur les réseaux sociaux). Avec des réactions puant justement un racisme consternant.

Parce qu’un des autres reproches qui est lancé à Hollande n’est pas anodin : il a fait cette blague au CRIF… Forcément, ça ne plait pas trop à des donneurs de leçons de tolérance qui n’ont pas peur de certaines réactions épidermiques nauséabondes…
Mais bon, une certaine gauche de la gauche (pour ne parler que d’elle) n’a jamais eu peur de s’aventurer dans un racisme sélectif… (à lire à ce sujet un très bon billet du Huffington : « Jean-Luc Mélenchon n’est pas raciste, mais… » de Dominique Reynié).

François Hollande n’a rien dit de raciste. Critiquons-le sur sa politique et ses stratégies politiciennes, mais surement pas sur cette phrase.

Et dénonçons ces « antiracistes » sectaires (voire pour certains d’une xénophobie sélectif). Qui, de part leurs attitudes depuis bien longtemps, ont contribuer à pérenniser le racisme, le vrai.


Edit Fin de journée
Le tour que prend cette histoire me désole. L'UMP s'insurge et trouve "cet écart de langage inquiétant"... Consternant de rebondir politiquement sur cette non histoire.
A coté de ça, François Hollande présente des excuses à l'Algérie... C'est affligeant. En l’occurrence, c'est cette reculade qui est inquiétante. 
Enfin bon...

3 commentaires:

  1. Vil blogueur de gouvernement. ! ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Hollande ne s'est pas excusé: il a "exprime ses sincères regrets pour l’interprétation qui est faite de ses propos "; Hé hé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juan,
      Ne joue pas avec les mots.

      En tous cas, pour loi, il s'est décrédibilisé... (Un peu plus)

      Supprimer

Bienvenue dans ma maison. Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. L'insulte non. Et il est interdit de venir casser les roues du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Commentaires anonymes non acceptés (je vire).