mardi 5 juin 2012

Joyeux anniversaire mon bébé

C'était la première soirée de mon bébé sorti de la maternité, arrivé à la maison, dans sa maison. Mon meilleurs ami était arrivé avec une bouteille de champagne, celui de mon mariage. On l'a bu.
Mon bébé est en photo en tout petit, derrière. Il avait 4 jours à l'époque de cette photo.

Aujourd'hui mon bébé dont je suis un fier gâteux a 1 an tout pile. Un an et deux dents en bas, qui lui donne un coté à la fois vieux grigou de bar et petit bébé coquin.
Mais je l'adore mon bébé rigolo qui m'amuse.

J'ai une pensée pour mon ami de blog Romain qui connait aujourd'hui le même bonheur que j'ai eu y a un an. Et je lui souhaite au moins autant de bonheur que j'ai eu durant cette année avec son bébé...

Joyeux anniversaire mon bébé. Encore tout petit, mais qui grandit tous les jours...

(et peut être demain je reparlerai politique... Mais bon ce soir, j'ai moyen envie...)

9 commentaires:

  1. Oui, toujours trop petit pour le champagne ! Bisous à toute la famille ! :)

    RépondreSupprimer
  2. T'en fais pas, ça grandit très vite ces petits loulous!
    Et dans quelques mois, faut que tu penses à lui faire un copain ! C'est bien plus drôle de grandir avec un frère pour faire le zouave !
    Plein de bises à petit faucon.
    Amitiés

    RépondreSupprimer
  3. Surtout profites en bien, ça grandit toujours trop vite et on a toujours l'impression de ne pas en profiter. Mes trois miens ont déjà 16, 14 et 4 ans, ça passe, ça passe...
    Allez, hips!

    RépondreSupprimer
  4. Très heureux pour vous trois.

    RépondreSupprimer
  5. Salut tous, et merci.

    Bébé va bien mais il a pas pu boire hier. Il se rattrapera ce weekend :)

    RépondreSupprimer
  6. Hey, avec un peu de retard, joyeux anniv' au Baby Falcon !
    Avec un an de recul, ta vie a-t-elle été à ce point chamboulée ?
    Des bises.

    RépondreSupprimer

Bienvenue dans ma maison.

Ici, Le respect qui accompagne la critique et le débat est le bienvenu. L'insulte ou l'attaque personnelle non. Et il est interdit de venir casser les couilles du taulier que je suis (et des autres commentateurs).

Anonymes, passe ton chemin.
Tu peux t'inscrire avec un compte Blogger ou en t'inscrivant à plein d'endroit... C'est bien de savoir avec qui on discute...