samedi 4 juillet 2015

Épuisante chaleur

Demain, devant une vraie étape du Tour de France (en Hollande), et un Grand Prix de Formule 1, on dormira mieux.
Mais quelle chaleur épuisante...

vendredi 3 juillet 2015

Canicule dans le Forez #42

Les blés étaient en feu aujourd'hui dans le Forez.

J'ai commencé une marche ce matin à 6h50, il faisait déjà horriblement chaud. 

Vers 10 heures, ça donnait des jolies images. Quand je pense au Forez enneigé d'il y a 5 mois, ça change...

En 5 mois, je suis passé de -12°C à 37°C. Ca fait une sacrée règle de trois... Et ça fait suer aujourd'hui.

Mais bon, c'est joli quand même...

Dernier hommage à un grand homme

J'ai vu tout a l'heure quelques images du dernier hommage de la classe politique et de la nation à Charles Pasqua
J'ai entendu l'hommage d'Henri Guaino. Il est formidable. Et touchant.

Je n'ai pas encore écrit sur l'attitude de Manuel Valls à l'assemblée nationale. Malgré mes désaccords politiques, sur le fond et parfois sur la forme, Manuel Valls a définitivement gagné mon respect et ma considération. Si j'avais quelques litres de bières de plus, je dirais "amicales". 
Mais cet homme, que j'avais rencontré dans mon village, m'a toujours inspiré du respect. Aussi parce qu'il est haï par des gens pour qui j'ai une sincère détestation. 

Des députés de gauche, restant dans la posture politicienne petite et bas du front, ont préféré rester assis. Mais je vois trop bien combien le militant de base (surtout sur nos blogs) est petit, minables parfois. Tu es du camp d'en face, tu pues forcément. Heureusement que certains (dans les blogs aussi) montrent un peu plus de hauteur. Et font qu'on garde un peu la foi en la politique, en l'homme...

Je ne parlerai pas de Nicolas Sarkozy, de son absence aujourd'hui. Je serai méchant, et sans doute même un peu plus.

J'aimais Charles Pasqua. Y compris l'homme. Les liens que j'ai avec lui sont lointains. Mais ils sont importants pour moi. Symboliquement, sa mort me touche énormément. Humainement aussi.

J'écris ce billet avec mon iPhone. Donc je n'irai pas plus loin. D'autant plus que le souvenir de Charles, et d'autres personnes que j'ai rencontré à cette époque et qui aujourd'hui ne sont plus là et me manquent tous les jours, me donnent des larmes à l'oeil. Remarquez, vue la canicule dans le Forez aujourd'hui, la larme me rafraîchit.

Je pense ce soir à Mme Pasqua, à ses petits enfants, à ses proches qui ont perdu quelqu'un qu'ils aimaient. 
Et je pense à moi. Je suis triste. Mais je suis égoïstement heureux de ce que j'ai vécu, et de l'avoir connu...

jeudi 2 juillet 2015

Une levrette sur l'autoroute (pour l'apéritif)

Sur l'autoroute ce soir, un bouchon après le col du grand bœuf. Et une rencontre avec ce camion, qui m'a interpellé.

"La levrette, bière de position". Le slogan est frappant. En tous cas il appelle à la réflexion, aussi a l'imagination.
Il appelle aussi à "une petite levrette entre ami". Cet appel à la convivialité et a l'échange est touchant, l'humanité n'est peut être pas tout à fait perdue...

Mon ami Homer m'a dit que c'était une bière de chez lui. Un autre ami, d'enfance celui là (et de presque 30 ans), qui s'appelle Nicolas (comme l'autre mais c'est pas lui) m'a dit que c'etait une bière style kreek. Les bières aromatisés cerise, et un peu sucrée. Un jour nous avions une bière artisanale "candy", presque sucrée caramélisée.
Je déteste profondément ces bières là. C'est physique, la bière cerise ou sucrée me donne une nausée des la première gorgée. Falconette aime bien. Moi non.

Mon avis sur la levrette est plus personnel, et a finalement moins d'intérêt de cette amusante rencontre de bouchon et d'autoroute.

Sinon dans le Forez il fait atrocement chaud. Il y a 5 mois, nous étions bloqués par la tempête de neige et le verglas. Le temps passe...

mercredi 1 juillet 2015

Le bonheur d'être papa

Soirée de signature d'un document qui me touche beaucoup...
Quasiment que du vert. Papa vraiment fier et content. Par contre, bébé Faucon colorie en dépassant. Enfin bon, son papa a toujours dessiné comme un cochon. Son seul jaune. C'est bien.

Morceau de vie, et d'un peu de bonheur.

Sinon il fait chaud

mardi 30 juin 2015

Football français pourri #Bastia

J'ai cru à une blague quand j'ai vu l'information chez les amis de RMC Sport
Pour un "trou" de 1,3 M€. J'aime Lens, mais ça fera rire en Azerbaïdjan...

On se souviendra tous de l'attitude puante du président Thiriez en finale de Coupe de la Ligue. Y a t'il quelque chose à rajouter ? Sinon que notre football français est vraiment pourri, caricaturalement pourri. 

Est ce la peine de me réabonner à Beinsport ou a Canal + pour suivre cette pantalonnade ? 

Ils sont écœurants...

lundi 29 juin 2015

Triste nouvelle

Quelqu'un que j'aimais beaucoup. Personnellement aussi.
Humainement parlant, je ne sais pas si j'ai bien envie de passer du moment sur le net. Entendre des choses dures et gratuites me feront de la peine. Je m'abstiendrai de net demain.
D'ailleurs, je coupe les commentaires sur ce billet.

Je pense à mon ami l'ancien maire qui est mort en 2010. Il l'accueillera, avec du vin. Et du Ricard.

Triste ce soir... Le politique ne m'intéresse pas. L'homme, que j'avais connu et apprécié humainement, beaucoup plus. Je pense à lui ce soir, et à ses proches qui l'aimait. 

Il sera mort au même age que mon papy...

Plus inquiétant que le djihadisme, vraiment ?

Beaucoup de choses ont été écrite sur la déclaration (que je trouve abjecte) du CCIF. Le collectif contre l’islamophobie en France. Pour lui, le véritable danger n’est pas le djihadisme mais l’islamophobie. On ne délire pas… Des gens le pensent vraiment. Des gens pensaient que les journalistes et caricaturistes de Charlie Hebdo assassinés « l’avaient bien cherché »…

Certains, en France, pensent qu’il est moins grave de couper une tête ou de noyer des gens dans une cage que d’exprimer des réserves sur l’Islam, et de s’inquiéter de la montée des extrémistes chez eux.
Certains pensent qu’il est plus grave de trouver déplorable que certains footballeurs musulmans refusent de porter le maillot « je suis Charlie » que de tuer des journalistes parce qu’ils ont caricaturé leur prophète.
Certains pensent qu’il est plus scandaleux de trouver choquant de vouloir transformer des églises en mosquée et ainsi bafouer 2000 ans d’histoire que de lancer des appels à la violence et à la haine de celui qui ne croient pas en leur dieu et leur prophète.

Comme le dit Jack Dion dans un tweet, quand on dit que l’islamophobie est pire que le djihadisme et ces saloperies qui sont faite au nom de l’islam, faire pire sera difficile.

Manuel Valls a employé le terme de « guerre de civilisation ». Certains s’en sont émus. Posture politicienne, encore… On s’amuse.
Ce qui m’émeut personnellement, ceux ne sont pas les mots. C’est que l’on tue des chrétiens au nom de l’Islam, en les égorgeant sur une plage en pointant Rome du doigt, ou en les noyant dans une cage. C’est qu’un homme égorge un autre homme dans une usine, et se prenne un selfie avec la tête coupée.

Mais indignons-nous des mots, ça ne coûte pas bien cher la posture. Et puis ça donne bonne conscience, c'est bien, la bonne conscience. 
Servons du padamalgam jusqu’à dépasser la dose prescrite. Le nouvel élément de langage, depuis vendredi, c’est le très célèbre « les musulmans sont les premières victimes ». C’est faux : les premières victimes sont ceux qui sont morts des mains de ceux qui tuent au nom de Dieu. Les premières victimes sont les caricaturistes de Charlie Hebdo. Les premières victimes sont ceux qui défendent la liberté d’expression. Les premières victimes, ceux sont les enfants du Père Noël et des œufs de Pâques, que l’on veut supprimer en certains endroits pour ne pas « discriminer », imposant par peur de la réaction d’une religion une laïcité qui irait jusqu’à supprimer nos 2000 ans d’histoire et de traditions.
Les premières victimes, c’est nous.

On est en tous cas en train de perdre ce combat contre l’obscurantisme et l’islam extrémiste. Pour en revenir à cette histoire de Dalil Boubakeur qui propose de transformer des églises en mosquée : c’est de l’islam intégriste. Un islam de conquête, conquérir les lieux de symboles et de cultes de nos ancêtres. C’est grave comme proposition, et grave qu’elle n’ait pas plus ému que ça… Symboliquement, c’est fort comme déclaration.


Guerre de civilisation peut être. Mais en tous cas, le fait est que les islamophiles intégristes sont aujourd'hui parmi les premiers vecteurs d’une islamophobie dont ils sont coupables. Surtout quand ils la trouvent plus inquiétante que ce regain de violence et d’intolérance dans cet islam intégriste agressif et dangereux qui passe à l'acte sans aucune humanité. 

dimanche 28 juin 2015

Billet de rien et d'été

Je ne sais pas comment accompagné mes canards avec des réflexions pertinentes.
C'est con. J'avais des choses à dire sur la Grèce (qui sont en train de faire très mal à la démocratie en prenant le "peuple" à témoin pour défendre des choses moyennement défendables), ou sur l'islamisme criminel. Cette association musulmane française qui considère que l'islamophobie est pire que les décapitations ou les assassinats au nom de leur religion, c'est le summum de l'abjection. C'est en France...

Je les dirai un autre jour. Pour l'instant, il faut que je lutte contre la canicule. Et que je m'occupe de mes canards. Et du petit chat qui s'abrite du soleil...


samedi 27 juin 2015

Lutter contre la canicule, à défaut de...

Énorme chaleur. Marche rapide de 20 km ce matin, il faisait déjà très chaud à 6h45 quand je suis parti. Un joli samedi, qui fait suite à un vendredi terrifiant.

Journée estivale. Une vrai. Michael Connelly sur la piscine, coup de soleil, et apaisement quand vient le soir... Apaisement relatif. 
Je viens d'apprendre que ce connard qui a foutu le bordel à Saint-Quentin-Falavier s'est pris un selfie avec la tête décapitée de sa victime. Quand on fait toute ces saloperies au nom d'un Dieu ou de son prophète, même si on a pris son padamalgam qui a abondamment été prescrit hier, on peut avoir une nausée douloureuse ? Ou c'est mal ?

L'humanité ne progresse pas en ce moment. Et je trouve nos réponses et nos attitudes vraiment pas à la hauteur. Mais bon, je ne suis qu'un simple citoyen devant son jardin... Un peu frustré de ne pouvoir agir. Mais que pouvons nous faire, sinon exprimer son dégoût devant ces gens ?

vendredi 26 juin 2015

Parfois le silence...

J'étais en réunion ce matin. Comme le 7 Janvier, j'avais mon iPhone loin de moi. Je n'ai eu connaissance des "événements" que vers midi. Entre temps, des têtes avaient roulé, et mon site était placé en alerte méga super rouge. 

J'avais failli écrire hier soir un billet sur cette nouvelle saloperie commise au nom de l'Islam. Des chrétiens noyés dans une cage. C'est abject. 
La nature humaine est niée. Un Dieu qui tolère et demande ça ne mérite même pas une poubelle de couleur dans un cycle de recyclage des déchets...

Et donc ce matin, un des adorateurs de ce Dieu a foutu le bordel en Isère. Pendant de temps, en Tunisie, c'était la fête des balles, presque 40 morts sur une plage... On coupe des têtes, et on assassine ou noie des gens. Au nom du prophète et de son Dieu...

La réponse de la France est de penser à supprimer le père Noel et les anges des prochaines fêtes de Noel dans les écoles de notre pays... Je pense qu'on est un peu beaucoup à coté de la plaque.

Le silence est bien parfois. Il évite d'être de concurrences ses connards dans la saloperie des paroles. 
Dans mon dernier paragraphe, j'étais à deux doigts de déraper... Mais justement ma religion à moi m'a appris que le pardon était une des principales valeurs à enseigner et à acquérir... Je dois avoir du mal à être un bon chrétien, car je n'ai pas envie de pardonner ces salopards. 
Et j'en ai marre de tous les égards que l'on donne à ceux qui en Janvier revendiquaient de "ne pas être Charlie", et aujourd'hui se marre de cette barbarie en Isère et ailleurs. Cet Islam là me gonfle, et j'en ai marre que des partis politiques se foutent à plat ventre à souhaiter des "bons ramadans" sur Twitter pour calmer les gens. J'en ai marre qu'on se foute par terre devant une religion, et qu'on me parle de transformer des églises où mes ancêtres ont des souvenirs pour les ouvrir à un culte qui coupe des têtes...

Le silence est parfois mieux. Il aurait évité mon dernier paragraphe. Mais merde...
Il n’exonère pas de la nausée. On en tolère beaucoup des saloperies au nom d'un Dieu, un certain dieu... Qui a toutes les apparences d'un diable...

jeudi 25 juin 2015

Ce mercato rend pas intelligent... #OM

Article à 19h32 sur le très fiable site Footmercato (celui qui aime bien donner un petit coté "racaille football club" au football, avec ses "clans" de joueurs, ses "pépites"... Lire aussi les commentaires des participants, pleins de poésie et de mesure, tout en nuance...).

Et puis vers 21 heures, un autre article sur le Phocéen. Je le pense plus fiable que l'autre plus haut, mais il aime bien le buzz... Et faire des petits articles pour faire rager une bande de commentateurs qui portent fièrement, quoique pas très finement, les couleurs de mon club (soupir... les "MLD vend" et les "Labrune casse toi" sont de légions... Par contre ils jouent tous à Football Manager et pourraient tous être directeur sportif, c'est bien)

Est ce que ces sites de football vont passer l'été à prendre le supporters pour un con ? Ce supporter prêt à s'enflammer à la moindre étincelle, et à insulter tout ce qui bouge. 

Faut  peut être revenir fin Juillet quand Monaco commencera la coupe d'Europe (ce club que Bordeaux et d'autres voulaient virer du championnat de France...). Pour l'instant, les informations ne sont pas fiables, et les commentateurs dans les forums de ces sites sont un peu trop excités pour être intéressants.

En tous cas j'espère que Lorik Cana va bien. C'était un joueur extraordinaire.

Taxi : les consommateurs ont leur mot à dire

Les images parlent d'elles même. La dernière que je viens de voir : ce taxi non gréviste vandalisé par des taxis grévistes... La France a montré d'elle l'image caricaturale d'un pays sclérosé par une minorité violente. Pas besoin d'en dire plus..

Je pense que le consommateur doit prendre la parole. En ce qui me concerne, comme j'ai dit hier, je boycotterai les taxis autant que possible. VTC (dont Uberpop), véhicule de location, covoiturage, transports en commun... Il existe des alternatives. 
Et que les consommateurs exigent des alternatives de transport aux taxis. S'ils pensent comme moi que les taxis ont un fonctionnement opaque ("on accepte que les espèces..."), onéreux. Et si on veut aussi, en tant que citoyen libre, condamner leurs agissements scandaleux. 

Après, je trouve la classe politique légère devant ces actes de délinquance, et devant la corporation des taxis. Le gouvernement se couche littéralement devant eux. L'opposition républicaine est quant à elle totalement silencieuse. C'est surprenant. Inviter à Matignon les représentants de ces délinquants qui ont donné des images terrifiantes légitiment leurs actions. C'est grave. 

Pour en revenir au rôle du consommateur, je vais faire ce soir une action forte. Je vais désinstaller de mes iPad le jeu Crazy Taxi. Bébé Faucon gueulera car il aime bien. Mais je lui dirai qu'on ne joue pas avec des délinquants. Je lui installerai plutôt GTA... (Smiley)

mercredi 24 juin 2015

Penser à boycotter les taxis (et la CGT)

Je viens de tomber par terre en lisant les déclarations du responsable de la CGT Taxis, qui refuse de condamner les violences des taxis contre la concurrence : « La véritable violence vient de cette société américaine qui ne respecte pas les règles. Les chauffeurs se défendent contre une multinationale.[...] La violence d'Uber est plus forte que celle des poings… »
Donc cassons leur la gueule, à eux et aux consommateurs qui font le choix de cette société jugée incorrecte et pipi-caca.

Ce n’est pas une surprise de voir que la CGT est un syndicat qui prône la violence. Ces méthodes délictueuses ont souvent été relayées. Elles sont clairement assumées. Pas évident que la société progresse avec des gens comme ça (mais ce n’est pas leur but à eux, de faire progresser la société…).

Je lisais ce weekend le message anti-taxi posté par un gars sur Facebook. Excellente lettre d’ailleurs, signé du mec à qui un taxi parisien lui a fait payer 70 € pour un Bercy – Trocadéro en 2009. J’ai lu que ce brave homme a aussi reçu des menaces de mort de la part des défenseurs acharnés des taxis…

En ce qui me concerne, le consommateur libre que je suis essais de se passer des taxis. Comme Vall le Nain, j’essaie de boycotter les taxis.
La dernière fois que j’ai pris un taxi, c’était en Septembre 2012, et je ferai en sorte qu’il n’y ait pas de prochaine fois avant longtemps.
Je garde ce souvenir amer de ce Roissy – Ibis du Bourget aller-retour. Un aller un vendredi soir 20 h, qui m’a couté 40 € (payable uniquement en liquide bien sur…), pour avoir un gars qui m’a en plus laissé au mauvais hôtel. Le retour le lendemain matin tôt, 50 € cette fois, payable aussi uniquement en liquide. En plus, je n’avais pas trouvé les gens très sympathiques, mais ce n’est qu’un jugement personnel. Peut-être aussi le manque de transparence de la prestation ne m’avait pas rendu très avenant…

J’aurais pu louer une voiture pour les quelques heures. Cela m’aurait couté moins cher. J’aurais aimé avoir des alternatives.

Les taxis ont décidé de se défendre par la violence de leurs actions. Soutenus par un syndicat violent et qui utilise l'agressivité et la menace physique, la destruction et le harcèlement pour ses actions. Le consommateur est libre.

En tant que consommateur libre, je ne prendrai plus les taxis. Et c’est très bien comme ça…

mardi 23 juin 2015

Discuter et rire sur le net ? C'est fini ça...

De mon éloignement relatif de la blogosphère et du net en général, j’ai relevé deux billets qui m’ont interpellé.

 « Peut-on rire de tout ? » demande Nicolas. Qui met en avant un très bon article de Slate : « Avec Twitter, la terreur est de retour ».
Quand on se fait insulter et traiter de raciste – machiste – réac - gaucho (etc… liste non exhaustive) à chaque écrit / billet / commentaire, peut-on vraiment encore parler, discuter, débattre ? A fortiori, peut-on encore rire de tout ? Je ne pense plus.
Aujourd’hui, ceux qui insultent et font régner une ambiance de merde sur le net ont contribué à tuer les blogs et la discussion. Ils restent entre eux, c’est dommage.

Dans la même idée, Sarkofrance publie un billet : « la fin du débat français. Ou pas ». Je partage le constat de départ : « Cela fait déjà quelques lustres que nous constatons les ravages de l’hystérisation du débat politique en France. On se dispute jusqu’à la haine sur des sujets qui il y a 8 ou 10 ans ne suscitaient au mieux que quelques haussements de ton passionnés. »

La discussion est devenue impossible. Le débat politique, ou d’idée, est un champ de bombe où l’insulte et la caricature blessante est devenue la norme. On ne discute plus de l’idée : on qualifie la personne qui émet l’idée. De préférence de manière caricaturale, si possible avec un « humour » perçant qui a pour but de faire mal. Au pire avec agressivité et insultes grossières.

Les blogs et le net ne sont que des miroirs de la société aujourd’hui. Le débat politique (ou de société) n’existe plus, il est interdit. On exprime un doute sur le « mariage pour tous » ? On est homophobe. On critique Christiane Taubira ? On est raciste. On critique les visions de l’école de Najat Vallaud-Belkacem ? On est raciste, et machiste. Etc, etc…
Ça marche aussi pour le football. Des réserves sur la sélection de Nabil Fekir en équipe de France après son attitude et ses déclarations diverses ? Racisme. Ah merde... 

Ces deux billets expriment bien mon ressenti sur ce qu’est devenu notre blogosphère (twittosphère) aujourd’hui. Sur ce qu’est devenu le net. Insulte, sectarisme, agressivité. 
Blesser plutôt que convaincre. Faire mal plutôt que débattre. 


Tant pis… Il fait beau dehors.